Logo de Brief.me
Connexion
Menu

Brief.me est un média indépendant et sans publicité. Nous sommes très attachés à la protection de vos données personnelles. Nous avons cependant besoin d’utiliser des cookies et applications similaires pour vous offrir la meilleure expérience possible.

Pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site, nous utilisons des cookies.

Mes préférences

Charte de déontologie de Brief.me et Brief.eco

Pourquoi une charte de déontologie ?

Dès l’origine de Brief.me, nous avons souhaité construire avec nos lecteurs une relation de confiance, forte et durable. Cette confiance suppose des responsabilités de notre part et des engagements qui sont ici détaillés.

La présente charte de déontologie met à plat les grands principes que nous nous fixons individuellement et collectivement pour vous apporter un service d’information fiable et sans parti pris. Elle précise les principes et les devoirs qui régissent le fonctionnement de Brief.me, notamment en matière de traitement de l’information et de gestion des conflits d'intérêts.

Nous avons souhaité les partager avec nos lecteurs pour engager un dialogue et renforcer la confiance que vous nous accordez.

Principes généraux

La société Brief.me propose une information synthétique, explicative et sans parti pris sur l’actualité afin de permettre à ses lecteurs de mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent. Nos publications sont diffusées en ligne, par e-mail et sur des applications mobiles.

La société Brief.me édite deux titres vendus par abonnement :

À travers ses publications, la société Brief.me vise à délivrer à ses lecteurs une information de qualité, équilibrée, vérifiée et digne de confiance, grâce au travail de ses journalistes.

La présente charte engage individuellement et collectivement les salariés et dirigeants de Brief.me. Elle est le fruit de notre expérience accumulée, depuis notre création en 2014, de la Charte de Munich sur les journalistes, du partage des bonnes pratiques au sein du Syndicat de la presse d’information indépendante en ligne (Spiil), dont Brief.me est membre, et de notre participation au Conseil de déontologie journalistique et de médiation, un organisme dont le but est de favoriser le dialogue entre les médias et leurs publics, dont Brief.me est membre fondateur.

Cette charte pourra être complétée et précisée au fur et à mesure que de nouveaux cas se présenteront. Elle sera revue au moins une fois par an avec l’équipe de Brief.me.

Déontologie journalistique

Brief.me se réfère à la Charte de déontologie de Munich sur les droits et devoirs des journalistes dans la pratique quotidienne du journalisme :

Indépendance de l’entreprise

Brief.me se définit comme une entreprise de presse indépendante. Elle défend ses intérêts propres et n’est pas au service d'influences ou d’intérêts commerciaux externes.

Séparation des activités commerciales et éditoriales

Les activités commerciales et éditoriales sont séparées. Les salariés chargés des activités commerciales n’ont pas, dans le même temps, de responsabilités éditoriales, sous quelque forme que ce soit.

Responsabilité sociale

Brief.me s'engage à employer en permanence des journalistes professionnels pour la production de ses contenus rédactionnels. Brief.me applique la convention collective des journalistes et s’engage à proposer aux membres de sa rédaction, qu'il s'agisse des journalistes permanents ou des pigistes, un paiement en salaire.

Transparence

Les journalistes permanents et les dirigeants de la société publient et maintiennent à jour une déclaration d'intérêts individuelle qui recense leurs intérêts matériels et moraux en lien avec l’exercice de leur fonction. Cette déclaration est accessible à partir de la page de présentation de l’équipe. Elle comprend ;

Brief.me publie chaque année ses comptes simplifiés. L'entreprise y détaille ses sources de revenus et de financement intervenus dans l'année ;

Brief.me publie et tient à jour ses intérêts en tant qu’entreprise :

Gestion des conflits d'intérêts

Dans le cas où les relations privées des journalistes de Brief.me pourraient interférer avec l’indépendance de leur jugement professionnel, ils sont tenus de solliciter la rédaction en chef qui peut alors décider de les déporter d’un sujet, temporairement ou à plus long terme.

Brief.me prend en charge les frais professionnels de ses journalistes. Exceptionnellement, la rédaction peut accepter la prise en charge de ces frais par l'organisateur d'un événement, pour des raisons de facilités logistiques déterminantes ou d'accès à des informations ou contacts impossibles sans cette prise en charge. La prise en charge d'un voyage par un tiers est signalée dans tout article utilisant les informations recueillies dans ce voyage.

Les journalistes de Brief.me ne peuvent pas accepter pour la rédaction de leurs articles d’autres salaires ou avantages que ceux que leur assure l’entreprise, conformément à la convention collective des journalistes.

Activités parallèles

Les journalistes permanents doivent solliciter l'autorisation de la direction de la société pour toute activité parallèle, gracieuse ou rémunérée, si elle implique une organisation ou une personne susceptible d'une couverture éditoriale. Avant de se prononcer, la direction de Brief.me s'assure que cette activité ne porte pas atteinte à la crédibilité et aux intérêts de l'entreprise, n'est pas préjudiciable à la confiance des lecteurs ou à la qualité journalistique de ses contenus et n'entraîne pas un risque de conflit d'intérêts.

Expression sur les réseaux sociaux

Les collaborateurs de Brief.me sont libres de s’exprimer comme ils l’entendent sur les réseaux sociaux, dans le respect de la liberté d’expression et en s’interdisant la diffamation, l’injure et les propos appelant à la haine (apologie de crimes contre l’humanité, propos antisémites, racistes ou homophobes). Ils doivent cependant s’exprimer en gardant à l’esprit qu’ils travaillent au sein d’un collectif et que partager publiquement une opinion personnelle peut avoir des conséquences sur l’image des publications de la société.

Éducation aux médias et à l’information

L’entreprise estime essentiel à sa mission de participer à des initiatives en faveur de l’éducation aux médias des élèves et, plus largement, des citoyens. Elle mène ainsi des actions auprès des établissements scolaires pour rencontrer des élèves ou conduire des ateliers, dans une attitude d'échange et de dialogue. Elle soutient des actions en faveur de l’égalité des chances. Elle édite et fournit un matériel pédagogique sur les thèmes liés au fonctionnement des médias et à la liberté de la presse.